logo montreal vegan festival

Le véganisme est-il un mouvement social?

Alexia Renard

Date de diffusion: 1er novembre

Heure de diffusion: 14h

Biographie

Alexia Renard est doctorante en science politique à l’Université de Montréal. Sa thèse porte sur les jeunes de 12 à 17 ans, engagés dans les mouvements véganes et antispécistes en France et au Québec. Elle est titulaire d’une maîtrise en environnement et développement durable portant sur le mouvement végane au Québec.

Synopsis de la présentation

Pendant longtemps, le véganisme a été considéré comme un mode de vie. Avec la multiplication des actions antispécistes et la visibilité croissante du véganisme, l’accent a été mis sur la portée collective, voire politique, de cette action individuelle. À partir l’opposition entre action individuelle et action collective, je m’intéresserai dans cette conférence aux différentes approches utilisées en sociologie pour comprendre les mouvements sociaux. On verra que de nombreux mouvements contemporains, comme le mouvement pour les droits des animaux, mais aussi les mouvements féministes et écologistes, se caractérisent par une forme de fluidité entre plusieurs actions très diverses. Les distinctions traditionnellement utilisées pour comprendre l’engagement, comme la différence entre changement culturel et changement institutionnel, ou entre action individuelle et action collective, ne sont pas nécessairement appropriées pour comprendre les mouvements véganes et antispécistes. En analysant le cas du Québec, on verra que c’est l’idée de “communauté de mouvement social” (Bereni et Revillard 2012) qui permet, peut-être, de mieux comprendre ce qu’est le véganisme aujourd’hui.